Journées Européennes du Patrimoine – Édition 2021 en Charente-Maritime

Il y a deux semaines, c’était les Journées Européennes du Patrimoine ! J’ai donc voulu revenir au plus vite dessus pour ne rien oublier et vous partager tout cela !

Prieuré Notre-Dame d’Oulmes

Petit rappel du principe des JEP :

→ Un super week-end avec un max d’événements et expositions majoritairement gratuites

→ Ouvrant même parfois l’accès à des lieux fermés habituellement

→ Deux jours mettant en valeur le patrimoine

→ À destination de tous

Pour tous les goûts : visites de monuments, expositions dans des galeries ou musées, événements à ciel ouvert, reconstitution, concerts …

L’arrière de l’hôtel de ville

Pour cette édition 2021, j’étais accompagné de mon copain ; le samedi, nous avons vadrouillé à travers le Vals de Saintonge que nous n’avions jamais parcouru avant et nous avons fini par une micro-étape en Aunis-Sud. Et le dimanche, nous sommes restés sur La Rochelle. Je voulais profiter de ce week-end là pour sortir un peu de La Rochelle vu que je connais déjà beaucoup la ville (encore quelques musées à faire cet automne/hiver et je connaîtrais la ville par cœur !) et que je n’avais fait les JEP l’an dernier qu’à La Rochelle. Ce qui m’a permis de découvrir un coin du territoire de Charente-Maritime dans lequel je ne serais peut-être jamais allé !

L’église Saint-Pierre d’Aulnay

Journée en Vals de Saintonge + Aunis-Sud

Le samedi donc, nous avons pris la route pour le Vals de Saintonge, avec un programme dans les grandes lignes. Une heure de route, dont une demi-heure de petites routes de campagne et une ambiance d’automne, entre tournesols morts, pluie, et champs glauques. Ce qui nous a donné envie de se mettre encore plus dans une ambiance automnale !

Château de Mornay à Saint-Pierre-de-L’isle

Nous sommes arrivés vers 13h devant le Château de Mornay. Nous avons pique-niqué devant la tour impériale, qui est l’entrée du château, sous les yeux et babines alléchés du chien des châtelains. Que nous avons d’ailleurs retrouvé plus tard dans les douves, en train de s’amuser dans les eaux de la Boutonne. Mais ça, c’est une autre histoire !

Le château de Mornay est un château du XVIIème siècle. Plusieurs tours l’habillent : la Tour Impériale, qui doit son nom à sa toiture en forme de couronne, la tour Richelieu et la tour Chaumont. Ou encore la Tour des Chardons, isolée au fond du parc.

Le domaine comprend également un jardin aux arbres remarquables, qui ont obtenu un label en 2019. En effet, on trouve un superbe platane, un chêne pyramidal, un cyprès chauve, une peupleraie et un if sculpté.

En plus de cela, plusieurs statues habillent le jardin : une Diane Chasseresse et un Marsyas.

Le livret nous livre plein d’informations intéressantes sur les arbres du parc, leurs particularités, dimensions, ses statues et le personne mythologique qu’elles représentent mais aussi sur l’histoire du château. On y apprend par exemple que Poussin y a peint des toiles dans la grande galerie… qui a malheureusement brûlé dans un incendie en 1949. Cependant, on peut retrouver l’une des toiles, celle de Diane et Actéon, au Musée du Louvre.

Pour ceux qui répondaient bien à un quizz et une énigme à la fin du livret remis en début de visite, il était possible d’avoir accès aux salles qui accueilleront de l’événementiel. Nous avons pu y voir également des moulures au plafond, avec le monogramme d’Henri II, clin d’œil au château de Dampierre-sur-Boutonne, à quelques encablures de là.

La visite coûtait deux euros par personne + deux euros pour le livret avec les explications.

Une visite plutôt intéressante car l’on fait vraiment attention aux moindres détails grâce au livret mais il me manque personnellement quelque chose pour que cela soit une vraie bonne visite, notamment pouvoir visiter des pièces à l’intérieur du château.

Les propriétaires du château ont désormais la volonté de développer les activités du château et de le restaurer davantage. Affaire à suivre donc 🙂

Prieuré Notre Dame d’Oulmes à Nuaillé-sur-Boutonne

Nous avons poursuivi l’après-midi en direction du prieuré. Après avoir eu quelques difficultés pour le trouver (il se situe à l’extérieur du village, sur la route direction Aulnay), nous avons fait face, nous et un autre couple, à une porte close. Apparemment, le prieuré n’était ouvert à la visite que le lendemain. Dommage mais j’en ai profité pour faire quelques photos de l’extérieur ! D’autant plus qu’il se dégageait vraiment une ambiance particulière de cet endroit… parfaite pour Halloween ! Et il paraît que l’intérieur a également un aspect « dans son jus » très lugubre !

Eglise Saint-Pierre d’Aulnay

Nous nous sommes donc rabattu sur l’église d’Aulnay et quelle jolie découverte ! Nous avons été happé pendant de longues minutes par le bestiaire du chevet de l’église. On peut y observer notamment un âne jouant de la harpe, des monstres, des apôtres ou encore un centaure. Nous avons pu nous rajouter pour une quinzaine de minutes à la fin d’une visite guidée de l’église, ce qui nous a permis d’en apprendre plus sur l’église et les symboliques derrière les sculptures. A l’intérieur, un concert se préparait le soir. Nous avons pu voir également d’autres personnages au niveau de la nef, sur des arches, et une superbe coupole. L’église d’Aulnay est inscrite à l’Unesco en tant que lieu de pèlerinage du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, tout comme la basilique Saint-Eutrope de Saintes.

À l’extérieur, on retrouve un cimetière datant du XIIe siècle, tout comme l’église romane, avec des sarcophages. Plus loin, on retrouve un jardin médiéval qui a été crée il y a quelques années, présentant des plantes médicinales et leurs actions, mais surtout des fouilles ont été réalisées en ces lieux et on y a trouvé une nécropole avec des centaines et des centaines de tombes !

Villa Gallo-Romaine de Saint-Saturnin-du-bois

Ce qui nous conduit à notre visite suivante, cette fois-ci en Aunis Sud, elle aussi lieu de fouille archéologique. Son histoire ? Un projet immobilier de lotissement devait voir le jour. Comme à chaque fois qu’une construction doit avoir lieu, des fouilles préventives ont été réalisées. Et devinez quoi ? Jackpot ! Enfin, pour les archéologues ^^ En effet, ils ont trouvé dans le sol les restes d’une villa gallo-romaine, comprenant un bureau, des thermes, un chauffage à holocauste, des latrines et un atrium. Les fouilles sont encore en cours et certains éléments resteront sous terre afin de les préserver. Une visite plutôt rapide et intéressante si vous êtes dans le coin, mais il est vrai qu’après avoir vu des pépites de l’antiquité comme l’amphithéâtre de Saintes, ou le forum à Rome, il était plus difficile d’être sans voix face à ces découvertes, qui tout de même ont une grande importance, même s’il manque l’effet waouh !

Fin de l’automne, retour sur La Rochelle, retour du soleil et des couleurs d’été ! Pour le moment 😉

Journée à La Rochelle

Le lendemain, on a passé la journée du dimanche à La Rochelle.

Hôtel de Ville de La Rochelle

Après un déjeuner chez Gurou, nous sommes partis pour la visite de l’hôtel de ville. Comme lors des JEP 2020, j’ai assisté à une visite guidée de ce bel édifice, cette fois-ci plus longue. Nous avons pu voir les mêmes pièces que j’avais vu l’an dernier, ainsi que la salle du conseil municipal en forme de coque de bateau, situé dans la partie moderne du bâtiment.

L’hôtel de ville de La Rochelle est le plus vieil qui soit encore en fonction en France. Il date de 1298, et à été reconstruit plusieurs fois. Lors de restaurations en 2013, il a été victime d’un terrible incendie, détruisant plusieurs salles, qui ont depuis été reconstruites de manière époustouflante !

La visite durait 45 minutes, elle était gratuite, sur réservation.

Parcours Québec

On a ensuite décidé de faire le parcours Québec qui est un circuit créé par la ville. Il retrace les liens qui unissent le Québec à La Rochelle à travers dix-sept étapes. Le départ se situe vers l’office de tourisme ; il s’agit d’une grosse bouée jaune, et on y trouve sur un écran tactile les explications des différentes étapes. Le circuit est tout le temps disponible et gratuit, et vous pouvez également faire le parcours sur les huguenots.

Sur le parcours, on a par exemple été à l’église Saint-Sauveur, lieu de culte et de protection pour les pêcheurs, mais aussi lieu de baptême et de mariage de ceux qui partaient au Québec. Nous avons pu voir aussi de vieilles devantures, d’autres lieux de cultes en lien avec le Québec mais aussi pu passer devant le Musée du Nouveau Monde (qu’il faut absolument que je visite!) ou encore passer devant une autre façade de l’hôtel de ville, en forme de bateau. Un parcours intéressant pour apprendre d’autres choses sur l’histoire de La Rochelle, même si je connaissais déjà la très grande majorité des lieux. Cela permet de visiter la ville autrement.

Porte Royale

La Porte Royale était celle qui marquait l’entrée de la ville pendant des siècles. Mais le seul personnage politique important à être passer en dessous fut Napoléon lors de son passage à La Rochelle. C’est pour cela qu’aujourd’hui, l’association des amis de la Porte Royale organisent des reconstitutions au temps de Napoléon. Nous sommes malheureusement arrivés trop tard, ils étaient en train de ranger. Nous avons cependant pu monter en haut de la porte, puis admirer les graffitis des soldats en bas, avant de discuter longuement de ce monument avec un monsieur de l’association. La Porte Royale est financé par cette association qui se démène pour trouver les fonds et la restaurer depuis des années ; c’est quelque chose que je trouve passionnant ! La Porte Royale n’est ouverte que lors des JEP ou lors d’événements au cours de l’année.

Nous avons vu beaucoup de choses lors de ce week-end dédié au patrimoine. Peut-être pas des choses mémorables ou incontournables, mais des endroits chargés d’histoire ! Et au final, est-ce que ce n’est pas ça, les JEP ? Découvrir des lieux insoupçonnés ou qu’on ne prend pas le temps de visiter d’habitude ?
Et vous, qu’avez-vous fait ?

Publié par ailevoyage

Blog Voyage

Un avis sur « Journées Européennes du Patrimoine – Édition 2021 en Charente-Maritime »

  1. Très bel article , qui donne envie de visiter encore plus , les Charentes maritimes sont tellement riche en patrimoine ,cela permet de découvrir d’autres aspect de cette magnifique région

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :