Une journée d’anniversaire aux Baux de Provence

Si vous avez lu mon article 21 endroits que je rêve de voir en France, vous savez que pour fêter mon anniversaire il y a maintenant plus de trois mois, je suis allée visiter un de ces nombreux endroits qui me faisaient très envie. Ceux qui me suivent sur Instagram le savent déjà, et en lisant le titre de l’article, ce n’était pas très difficile: je suis allée visiter les carrières de lumières aux Baux de Provence. Et pas que! C’est ce que je vous invite à enfin découvrir aujourd’hui avec moi!

Suivez-moi, on remonte le temps!

Dimanche 21 juin 2020

Avant 7h30

J’ouvre mes cadeaux avant de partir pour passer la journée aux Baux de Provence comme nous l’avions décidé une semaine avant! Super, mes parents et mon copain m’ont offert un téléobjectif! Je vais pouvoir le tester le jour même!

Allez en route, mauvaise troupe!

Légèrement avant 9h

On passe par la Camargue, on contourne Arles, avant de s’enfoncer dans les Alpilles. On s’arrête pour que je puisse prendre cette photo, afin de tester mon nouveau bébé:

9h

On se gare sur le parking des Carrières des Baux de Provence. On a de la chance, le parking est presque vide, on fait partie des premiers. Nous avions pris rendez-vous pour le créneau de 9h30, le premier de la journée. Il nous reste une demi-heure, on en profite pour petit-déjeuner face aux roches blanches et calcaires caractéristiques du massif des Alpilles. Une jolie vue encore, n’est-ce pas ?

Après avoir attendu quelques minutes, nous voilà rentrés dans les carrières, la raison principale de notre venue. A noter qu’avec la crise sanitaire, il faut impérativement réserver ses places en avance, se munir d’un masque qui sera obligatoirement porté tout le long du spectacle en intérieur, et votre température sera prise à l’entrée. Bon à savoir: munissez-vous d’un gilet ou de quelque chose pour vous couvrir, il y fait assez frais (15 degrés environ).

Nous étions les premiers, j’ai pu en profiter pour faire quelques photos des carrières totalement vides. Plutôt impressionnant, qu’en pensez-vous ? Deux minutes plus tard, le spectacle se lançait, sur les murs, le sol, tandis que les spectateurs rentraient peu à peu dans les carrières. Au début, il faut s’habituer à marcher tout en ayant tout qui bouge autour de soi, on en perd l’équilibre, mais au bout de quelques minutes, on s’y habitue très bien ! Vous avez différents endroits pour vous asseoir si vous le souhaitez également.

Parlons des spectacles qui ont lieu cette année : Dalí, l’énigme sans fin et Gaudí, architecte de l’imaginaire. Le premier, celui sur Dalí, revient sur de nombreuses œuvres qu’il a réalisé, ainsi que sur sa carrière à l’internationale. Ce ne sont pas moins d’une trentaine de minutes qui sont consacrées à Dalí, grand peintre surréaliste. Ses œuvres les plus emblématiques sont mises en lumière, sur fond musical du groupe Pink Floyd, afin de faire ressortir les questionnements métaphysiques de Dalí, ainsi que son imaginaire énigmatique.

Le deuxième, sur Gaudí, est un spectacle d’une dizaine de minutes. On se retrouve plongé à Barcelone, tantôt sur un air de flamenco, tantôt sur une musique plus religieuse. On découvre la Sagrada Família, on est immergé à l’intérieur de la cathédrale, on découvre le Parc Güell, les différentes casas réalisées par Gaudí… Un vrai voyage en terre catalane, et dans l’univers de l’architecte.

Deux spectacles vraiment géniaux ! Je connais pas mal les œuvres de Dalí à force d’avoir visité les différents lieux qui l’ont inspiré. Mais ça, je vous en reparle dans un prochain article…;) Concernant Gaudí, je le connais un peu pour être déjà allée à Barcelone, et la projection était très chouette, ça m’a bien donné envie de retourner faire un tour à Barcelone pour en découvrir beaucoup plus !

Maintenant, j’aimerais beaucoup retourner aux carrières de lumières pour assister à un spectacle sur l’impressionnisme, mon courant de peinture favori !

Je vous recommande vraiment les spectacles des carrières de lumières, tant pour leurs sujets si vous êtes intéressés par la peinture, que par leur beauté. Ce sont de magnifiques spectacles audiovisuels et immersifs qui méritent de se développer encore plus à l’avenir ! Et les Carrières de Lumières font partie des précurseurs en la matière.

De plus, le lieu est vraiment impressionnant : le spectacle a lieu dans les anciennes carrières des Baux de Provence, là où on venait extraire la pierre blanche et calcaire caractéristique des Baux.

C’est cette pierre, extraite ici-même, qui donna naissance au village des Baux, ainsi qu’à son château. Les carrières ont été exploitées jusqu’en 1935. On y trouvera également du bauxite, utilisé pour l’extraction de l’aluminium. Monument naturel, les carrières sont très appréciées depuis toujours par les artistes, qui y trouvent l’endroit parfait pour créer. En 1977, les carrières deviennent support de projection de photographies, signalant le début d’un enjeu culturel autour de ce lieu singulier. Un tour de maître qui permet à la fois d’allier patrimoine culturel, industriel et naturel !

A l’extérieur, vous pourrez assister à un petit film d’une dizaine de minutes sur Jean Cocteau, qui a réalisé Le Testament d’Orphée, son dernier film, aux carrières, où il joue un rôle aux cotés de personnes de renom…

Les carrières de Lumières permettent un joli voyage dans le temps, sur fonds musical et artistique.

Photo argentique

Suivez-moi, on monte au village !

11h

Après avoir garé la voiture juste en contrebas du village, nous avons admiré la vue sur les Alpilles, grandiose ! On a également une jolie vue sur le château, qui nous domine. Nous avons marché un peu en bas de l’éperon rocheux, sur le chemin des Tremaïé ; nous nous sommes arrêtés au niveau de la chapelle et avons fait demi-tour pour marcher en direction du village.

Petit point historique avant de vous montrer le village des Baux de Provence.

Le plateau des Baux de Provence fut occupé… depuis la Préhistoire ! Notamment car il permettait d’observer les environs et les ennemis mais aussi car il permettait d’être protégé. D’ailleurs, le nom du village vient du provençal « bau », pour lieu escarpé… on comprend mieux pourquoi l’endroit était stratégique ! Des recherches archéologiques ont prouvées qu’une population agricole vivait ici dès le néolithique, et jouissait d’un environnement agréable.

À l’Antiquité, la pierre commence déjà à être exploitée, de manière commerciale. Au Xe siècle, les seigneurs des Baux apparaissent et sont donc à l’origine de la toute première ville fortifiée, ainsi que de son château, trois siècles plus tard. Le village connut une histoire mouvementée, empreinte de diverses guerres et rébellions. En 1480, les Baux deviennent propriété du Royaume de France.

Lors des guerres de religion, au XVIIème siècle, les Baux deviennent foyer et refuge des protestants, ce qui ne plaît pas au roi. Et maintenant, le village est classé parmi les plus beaux villages de France !

Le problème, c’est que le village est tellement attractif et touristique, qu’il en devient victime de son succès… On y trouve quelques boutiques artisanales, mais pour la plupart, il s’agira de boutiques que l’on retrouve déjà dans d’autres villes touristiques. Il manque cette démarche de préservation de l’authenticité du lieu, à mon sens. Le village en lui-même est très joli, les ruelles, les bâtiments et le château méritent vraiment de faire partie des plus beaux villages de France, mais, pour ma part, il perd de son charme en voulant « trop se vendre », et les monuments du petit patrimoine se retrouvent « dans l’ombre » des magasins. Et encore, nous avons eu de la chance de visiter le village alors qu’il y avait « peu de monde » comparé aux autres années. Peut-être que nous l’apprécierons plus à une autre période de l’année ?

On retrouve dans le village de beaux édifices, notamment l’hôtel de Manville, la porte d’Eyguieres ou encore la fenêtre Post Tenebras Lux, vestige de la Renaissance.

Pour le repas, en partie en raison du covid, et de notre programme, nous avions apporté notre pique nique, que nous avons mangé avec vue sur les Alpilles et le château, un peu avant l’accès pour y entrer. Pas mal de vent, mais nous avions trouvé un petit coin près d’un arbre à l’abri du mistral ! Un repas très sympa, avec une très jolie vue !

On a vu un arc en ciel en forme d’ailes d’ange!

14h

Nous avons ensuite visité le château. Le ticket était groupé avec celui des carrières de lumières, mais cette fois-ci, pas de créneau fixe et le port du masque n’était pas obligatoire (maintenant, il l’est). J’ai bien aimé la visite du château, et surtout sa vue ! Après, les pierres y sont assez glissantes, et il y a pas mal de vent, faites attention !

baux84Le château est situé sur un rocher, et domine le vallon d’Entreconque, dont les paysages sont superbes comme vous avez pu le constater dans les photos précédentes! Il appartenait à la famille des Baux. Au XIIe siècle, les guerres Baussenques éclatent, suite à un conflit d’héritage du à la nouvelle appartenance de la Provence… à la Catalogne !

Des travaux sont ensuite effectués, pour améliorer la forteresse. Les seigneurs des Baux sont ensuite à la tête de pas moins de 79 endroits en Provence, appelées les terres Baussenques. Impressionnant !

En 1426, la lignée des seigneurs de Baux s’éteint, avec leur dernière héritière, Alix des Baux.

16h

Avant de partir des Baux de Provence, un arrêt à la table d’orientation ( disparue quand nous y étions, mais heureusement, pas la vue!), vaut clairement le détour !! J’avais repérée cette adresse sur le blog d’Adeline, On met les voiles, et je n’ai pas été déçue !

Un panorama juste sublime sur le village s’offre à vous d’un côté, au milieu du parc naturel régional des Alpilles, et de l’autre, une vue sur le Mont Ventoux au loin ! Juste splendide !

16h30

Dernier arrêt rapide au moulin de Daudet, sur la route du retour. Situé à Fontvieille, un autre village à proximité, le célèbre moulin des Lettres de mon moulin, qui a inspiré Alphonse Daudet pour cet ouvrage, notamment pour « Le secret de maître Cornille », histoire qui nous replonge directement dans la Provence d’antan.

Pour vous garer sur le parking à côté, cela vous coûtera quelques euros… Apparemment, il existe un autre parking, plus loin, et qui est gratuit !

Vous pouvez également visiter l’intérieur du moulin, pour deux euros par personne. Vous avez également une balade autour de divers moulins qui débute juste ici. Une prochaine fois peut-être !

En rentrant, j’ai d’ailleurs relu quelques histoires de cet ouvrage ! Si vous ne l’avez pas déjà lu, je ne peux que vous le recommander !

Une petite journée aux Baux de Provence qui m’aura bien donné envie de découvrir de plus près les Alpilles… lors d’une randonnée ! Affaire à suivre ! Découvrir d’autres villages aussi me plairait bien, ainsi que revenir pour une prochaine exposition aux carrières de lumières.

Merci encore à mes proches pour le téléobjectif, qui me permet depuis plus de trois mois maintenant de me perfectionner et surtout de m’amuser encore plus en photo!

Des idées sur le prochain endroit de ma liste que j’ai visiter? Cela ne devrait pas être très dur si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vu que je viens d’y emménager!

Publié par ailevoyage

Blog Voyage

12 commentaires sur « Une journée d’anniversaire aux Baux de Provence »

  1. Souvenirs d enfance pour ma part, j ai visité le moulin de Daudet juste après avoir lu les lettres de mon moulin, et le magnifique village des baux. Jr n’ ai jamais visité les carrières en revanche mais ça a l air impressionnant

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Lola ! Merci beaucoup pour ce magnifique reportage photos qui nous a apporté un peu de chaleur dans la grisaille du jour ! 🙂 Tout est vraiment superbe et donne envie de prendre le train pour y aller tout de go ! Bravo ma belle 🙂 Gros bisou et bonne journée. Nathalie

    Aimé par 1 personne

Répondre à MyLovellyDolls Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :