Découvrir la Vallée de La Buèges et le Sud des Cévennes en une journée dans l’Hérault

Peut-être que lorsque vous avez cliqué sur cet article, vous étiez intrigués et que vous ne saviez pas de quoi il s’agissait encore. Ou alors vous cherchiez quoi voir dans le département de l’Hérault, pour sortir des sentiers battus. Vous êtes ici au bon endroit !

La Vallée de la Buèges se situe dans le département de l’Hérault, plus précisément dans l’arrière-pays. Elle s’appelle ainsi dû à sa rivière, la Buèges, qui la traverse. La vallée fait partie des communes du Grand Pic Saint Loup. Souvent méconnue contrairement à Saint Guilhem Le Désert qui se situe à quelques kilomètres de là, la Vallée de la Buèges a pourtant de jolies richesses à offrir, que ce soit culturelles, culinaires, sportives ou encore en terme de paysages. Parfait pour se ressourcer !

Nous sommes allés y faire un tour avec mes parents et mon copain à l’occasion de la Journée Paysanne, qui avait lieu le dimanche 9 février à Saint-Jean de Buèges, ce qui explique donc l’ambiance hivernale et quasi mystique des photos que je vous présente dans cet article. Je suis sûre que la vallée a une apparence beaucoup plus bucolique en période estivale.

Je vais donc vous présenter les endroits que j’ai visité lors de cette fameuse journée d’hiver, qui font partie de la Vallée de la Buèges, mais aussi d’autres endroits à proximité qui font partie du Sud des Cévennes ( je vous explique pourquoi cette précision plus loin dans l’article).

La Vallée de la Buèges

Saint-Jean de la Buèges

Il s’agit d’un village typique languedocien dominé par un château au cœur du massif de la Séranne. Ce dernier servait au Moyen-Âge de poste de surveillance, puis de défense, avant de servir au XVIIIe siècle de carrière de pierres.

Le château de Baulx fut restauré à partir de 1990 et continue d’être entretenu par une association, les Compagnons de Tras Castel, qui y organisent divers événements tout au long de l’année, et notamment des visites en été.

La Journée Paysanne propose un marché paysan, avec beaucoup d’exposants, vendant fromages, charcuterie, truffes, fougasse d’Aigues-Mortes, paniers en osier… On pouvait manger sur place également, avec plusieurs stands qui proposaient burgers, tartines, truffade… Cependant, on a trouvé juste cela dommage que les producteurs ne soient pas plus locaux.

Il y avait également des démonstrations de cochons qui cherchaient des truffes, des expositions photos, une exposition sur les étiquettes de bouteilles de vin… Une journée mettant à l’honneur les traditions et la gastronomie.

Dans le village, il est agréable de se promener au niveau de l’église romane et d’arpenter les petites rues, dont celle qui monte au château.

A l’occasion de la Journée Paysanne, le château de Baulx était ouvert l’après-midi, mais comme nous sommes venus le matin, nous n’avons vu que la partie extérieure dont son jardin qui se situe dans la cour basse. De là, on peut monter vers le Roc de Tras Castel ( le pic « derrière le château), qui offre un beau panorama sur le village. Quand nous y sommes allés, l’ambiance était plutôt mystique, avec un sorte de brouillard. En plus, le  commentateur de la fête parlait dans un micro, ce qui résonnait contre les parois du pic, tandis qu’en bas il commentait les actions d’un cochon à la recherche de truffes, ce qui provoquait une ambiance très particulière, assez angoissante même, car en étant en haut du village, on ne savait pas de quoi il parlait, sa voix était déformée, mais cela donnait un esprit assez comique également !

Saint André de Buèges

Il s’agit d’un petit village, tout proche de Saint Jean de Buèges. On s’est juste arrêté pour voir de l’extérieur l’église qui est une église romane. Le village est dispersé sur 14 hameaux ou mas. Au niveau de l’église, lorsque nous y sommes allés, il n’y avait pas âme qui vive.

Sud des Cévennes

Pont de Saint Etienne d’Issensac et l’ancien prieuré Saint-Étienne d’Issensac

À quelques minutes de Saint André de Buèges, vous pouvez apercevoir le bel ouvrage du Pont de Saint Etienne d’Issensac, datant du XIVe siècle. Le pont était traversé par les pèlerins qui souhaitaient rejoindre Saint-Jacques de Compostelle, en passant par Saint Guilhem le Désert, étape importante dans la région pour les pèlerins.

Le pont fait partie de la commune de Brissac dont je vais vous parler plus amplement après.

Pour avoir une vue sur le pont, garez-vous au parking de l’aire de baignade ( aménagée en été). Si vous voulez accéder au pont et le traverser, je vous conseille de vous arrêter et vous garer avant de l’apercevoir, en suivant le fleuve de l’Hérault, et de rejoindre à pied le pont sur lequel vous aurez une jolie vue sur les gorges de l’Hérault. En été, cet endroit me semble agréable pour se rafraîchir, même s’il faut faire attention au courant qui peut être assez fort.

Vous pourrez ensuite traverser le pont afin de rejoindre la chapelle romane partiellement détruite.

On découvre les vestiges du prieuré dans lesquels on peut se balader, un cimetière et une bâtisse qui servait potentiellement de lieu d’accueil pour les pèlerins du chemin de Saint Jacques de Compostelle. Néanmoins, faites attention, surtout avec de jeunes enfants, en accédant à la partie supérieure du prieuré, qui n’est pas protégé. Il est également possible de visiter la chapelle sur demande.

Brissac

Le village de Brissac, traversé par l’Avèze, est séparé en deux parties : Brissac-le-Haut et Brissac-le-Bas. Géographiquement, le village de Brissac ne fait pas partie des Cévennes, mais se situe au sud de cette chaîne montagneuse ; on est toujours dans le département de l’Hérault, mais Brissac est presque à la limite avec le Gard et est très proche de la ville de Ganges, la porte du sud des Cévennes, expliquant donc que Brissac fasse partie de la communauté de communes du Sud des Cévennes.

Tout d’abord, nous avons choisi de commencer par Brissac le Haut. Vous trouverez un parking pour vous garer. Vous pourrez marcher dans les petites rues du village avant de rejoindre le château, qui domine le village mais qui ne se visite pas. Il s’agit d’une propriété privée, qui sert également de gîte familial. Prenez garde au chien qui annoncera votre présence à grands renforts d’aboiements, ne soyez pas surpris !

A Brissac-le-Bas, vous trouverez assez facilement une place pour vous garer au niveau de la mairie, avant de jeter un œil à l’intérieur de l’église de style roman languedocien de Saint-Nazaire-et-Saint-Celse-de-Brissac, classé monument historique. Enfin, direction l’agréable parc de Brissac, avec ses arbres majestueux et sa jolie noria, lieu de départ de promenade. Regardez moi ces jolies nuances de vert !

brissac16

Et voilà, c’est tout pour ces jolies découvertes dans le nord de l’Hérault ! J’espère que cet article vous aura plu, et qu’il vous aura fait découvrir des endroits que vous ne connaissiez pas. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié cette journée hivernale loin de la foule, qui m’a donné l’impression d’être parti plus loin que ce que je connaissais déjà. Et au printemps ou en été, cette région doit être très agréable !

Publié par ailevoyage

Blog Voyage

13 commentaires sur « Découvrir la Vallée de La Buèges et le Sud des Cévennes en une journée dans l’Hérault »

Répondre à Aipaminomdas Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :