Randonnée au Pic Saint Loup

Et voila, on l’a fait: on a gravi le Pic Saint Loup! Enfin! Depuis le temps qu’on en parlait de le faire!

L’ascension avait été retardée pour de multiples raisons: déjà, une histoire de confinement, vous en avez peut-être vaguement entendu parler; une voiture aux abonnés absents; un manque de temps et d’énergie; mais aussi la peur d’une trop forte chaleur durant l’ascension. D’ailleurs, la randonnée est vraiment déconseillée en cas de forte chaleur, et je comprends bien pourquoi !

Mais ça y’est, on s’est enfin décidé à enfiler nos chaussures de randonnée pour de bon. Quelques jours avant le jour J, j’avais décidé que ce serait le 17 juin: il n’y avait rien pour nous faire hésiter ou renoncer, c’était LE moment. On avait enfin une voiture à notre disposition (merci Papa!), du temps devant nous, et surtout très envie de nature! Alors quand le mercredi 17 juin, le réveil a sonné à 7h45 ( outch!), et que le ciel bleu était éclatant, on ne pouvait plus reculer! Alors, hop, un café, un jus de fruit, les sacs à dos et le pique-nique dans le coffre, nous voilà sur la route direction Cazevieille, là où la célèbre randonnée pour monter au Pic Saint Loup débute. Après environ trente minutes de route, et avoir vu le Pic nous faire de l’œil à travers la vitre, nous voilà empruntant de plus petites routes, avant d’arriver à Cazevieille et de passer par le lieu dit “Le village”; on aperçoit quelques maisons en pierre comme je les aime tant: c’est sûr, en redescendant, il faudra y faire un tour! Mais pour l’heure, pas de temps à perdre; direction le parking, une fois “Le village” dépassé, où l’on va pouvoir laisser notre bolide avant la montée tant attendue. Et hop, les bentos dans les sacs, et hop le tartinage de crème solaire (#spoileralert ma petite peau de fragile n’a quand même pas résisté au soleil malgré le badigeonnage, et je suis rentrée avec un magnifique coup de soleil sur les épaules, yaaaas). Bref, nous voilà parti pour attaquer la montée.

Au sommet du Pic Saint Loup

Avant de vous parler de la suite, parlons un peu plus du Pic Saint Loup.

Le Pic Saint Loup, c’est le pic sacré des Montpelliérains, celui qu’on voit de toute part ou presque, il n’est jamais bien loin! Avec un dénivelé de 370 m depuis Cazevieille, il offre une vue splendide sur la région ! Au départ de Cazevieille, on aperçoit une tour sur le versant sud du Pic.

Tour de Cazevieille

Reprenons la randonnée. Donc il est 9h30, on commence à monter. Dès le début, la randonnée s’annonce plutôt coriace. Indiquée niveau moyen pour 6kms en 2h30, on comprend dès le départ que la difficulté va résider dans l’instabilité de nos pas. Les chemins, en montée, sont recouverts de cailloux qui roulent sous les pieds, et de pierres fissurées où il semble aisé de se tordre une cheville. Munissez-vous vraiment de chaussures adaptées…Quand je repense à certains qui montaient en petites baskets de ville, ballerines ou autres tandis que nous on redescendait… De plus, le chemin est assez escarpé, et à notre droite, par moment, on a le vide…mais aussi un paysage de fou nous offrant une vue déjà splendide sur le littoral.

Point de départ de la randonnée

Les vingt premières minutes, on monte vite. Trop vite, on s’épuise déjà. Mais c’est pas grave parce qu’on a le remède miracle: des pains au chocolat face à une superbe vue face à la mer, aux étangs, et à Montpellier. Quoi de mieux pour bien repartir?

picsaintloup41

À savoir que c’est par la façade sud que nous grimpons, le chemin de randonnée le plus emprunté. Lors de la montée, on ne croise presque personne. À un moment, alors que nous sommes à peine requinquer par le petit déj, on croise un monsieur qui lui descend le pic en courant. On se sent bien nuls face à lui. On continue, on progresse à un bon rythme tout en faisant quelques pauses pour boire ( heureusement, il ne faisait pas trop chaud, nous avions même droit à une légère brise!)

Un dernier arrêt avant de ne continuer qu’en montée, coup d’œil au GPS: “on arrive dans 16 minutes, déjà? Il n’est même pas 10h30”; on avait prévu d’arriver en haut avant midi pour le repas. On a donc monté le pic assez vite, à un rythme plutôt bon, même si au début on s’est trop fatigué d’un coup.

Avant la dernière étape, un panneau nous indique “ montée escarpée“ : ayez les mains libres, vous allez en avoir besoin pour prendre appui sur les pierres qui sont parfois plus hautes et difficiles d’accès. De plus, la pierre est polie à force d’endurer les pas des randonneurs, elle est donc glissante. Cette montée un peu difficile dure environ un quart d’heure avant d’atteindre enfin le sommet.

Arrivé tout en haut, on est accueilli par une chapelle et un panneau qui raconte la légende du Pic Saint Loup. En résumé, au XIe siècle, trois frères, Loup, Guiral et Clair, tombèrent amoureux de la même femme qui vivait au château de Viviourès. Ne sachant pas se décider entre ces trois prétendants, elle leur dit d’aller en Terre Sainte et qu’elle épouserait celui qui aurait fait preuve de plus de bravoure que les deux autres. Quand ils revinrent dans la région, ce fut pour apprendre que leur bien-aimée venait de perdre la vie. Ils décidèrent tous trois de se consacrer dorénavant à l’amour de Dieu et de vivre chacun en ermite, sur trois sommets différents. Chaque année, à l’anniversaire de leur bien-aimée, ils allumèrent un feu, jusqu’à leur mort. Les habitants de la région renommèrent les sommets sur lesquels ils s’étaient réfugiés en leurs noms : le mont Saint Guiral dans les Cévennes, le Mont Saint Clair sur lequel se bâtit la ville de Sète, et le fameux Pic Saint Loup.

Sur le pic, la légende qui est écrite parle d’Alban et non de Clair, mais celle qui est le plus communément reprise est celle avec Clair ! Si quelqu’un a le fin mot de l’histoire de la légende, je serais ravie d’en savoir plus.

Sur un autre panneau, il est expliqué que le Pic fut créé il y a moins de 45 millions d’années, suite à un soulèvement des Pyrénées qui ont fait plisser les couches calcaires.

À partir de l’emplacement où on trouve habituellement la croix ( si vous ne le savez pas la croix a été arrachée le 11 mai, jour du déconfinement – ils vont bientôt en remettre une nouvelle), on a une vue magnifique sur les Cévennes, le Mont Aigoual et l’Hortus du côté nord, sur Sète, le littoral, Montpellier et les salins d’Aigues-Mortes du côté sud, et à l’est le Mont Ventoux au loin! J’étais vraiment charmée par la vue, et comme vous pouvez voir sur les photos, je ne mens pas, c’était vraiment sublime!

On a fait le tour pour voir les différentes vues, j’ai pris plein de photos, et on a fini par manger en regardant la vue sur la mer qui nous manquait tant! En tout, on sera resté presque deux heures en haut, on a bien profité de la vue ! J’avoue que je ne comprends pas trop ceux qui s’embêtent à monter pendant plus d’une heure pour y prendre trois photos et repartir aussitôt…Ah et s’il vous plaît ! Faites bien attention une fois en haut : comme plusieurs panneaux le rappellent plusieurs personnes sont décédées ici, les falaises sont trop escarpées alors s’il vous plaît faites attention à vous, on a vu trop de gens qui ne faisaient pas assez attention !

Vue côté littoral
L’Hortus
Moi admirant la vue
Versant ouest du Pic

Planeur survolant le Pic

Vers 12h30, on a commencé à redescendre. La descente est plus rapide, mais il faut faire attention aux pierres lisses qui glissent ! Et la descente fait assez mal aux genoux. Allez, courage, on y est presque ! picsaintloup55

À la fin, au premier croisement, au lieu de rejoindre le parking, on prend la direction du village par la garrigue afin d’aller le visiter. Le village de Cazevieille est très mignon et très petit. Le centre se tient sur une seule rue où vous trouverez de vieilles maisons en pierre, une boulangerie, des cavistes, la mairie, la chapelle et un restaurant. En redescendant, on avait très très soif alors quand on a vu qu’il y avait un restaurant en extérieur avec une vue et un cadre hyper sympa, on était ravi ! Le restaurant s’appelle La Bonne Franquette, et on comprend pourquoi en s’y arrêtant ! De toute manière, vous ne pourrez pas le louper ! Les restaurateurs sont très agréables, et les prix sont vraiment abordables : un euro le verre de sirop, et trois euros la crêpe au chocolat ! Une pause hyper agréable après la randonnée, et on n’était pas les seuls à être ravis par ce spot !

Après, on a retraversé la garrigue pour retourner au parking, et récupérer la voiture. Sur le chemin, on a fait un arrêt au domaine viticole de Peyrus. Malheureusement (pour nous!), on est arrivé le jour de l’embouteillage, le jour le plus important et probablement le plus stressant pour les viticulteurs ! Nous n’avons donc pas pu faire une dégustation de vin, mais nous avons pu repartir avec une bouteille que j’ai acheté pour mon père, après s’être fait bien conseillé. On reviendra !

Le domaine de Peyrus

Si comme nous, vous avez encore l’après-midi devant vous, vous avez plusieurs options qui s’offrent à vous dans le coin : soit vous visitez tranquillement un ou deux villages dans le secteur (je vous conseille les villages de Notre Dame de Londres et de Saint Martin de Londres!), soit vous partez pour une deuxième randonnée ( je vous conseille celle du Ravin des Arcs qui est juste sublime!), ou alors, vous faites comme nous et vous cherchez un spot pour vous baigner ! Nous, on a choisi d’aller se rafraîchir aux alentours du pont d’Issensac. L’eau y est très fraîche, et le courant fort, mais pour se rafraîchir juste les gambettes après la rando, c’est trop agréable ! Surtout quand on est presque seuls et qu’on a un spot trop bien pour nous !

En conclusion, c’était une super journée, et une superbe randonnée, le genre de journées dont tu n’as pas envie qu’elle s’arrête, le genre de journée où tu as l’impression d’être en vacances, d’être là pour quelques jours… mais non, il est 17h30, il faut déjà rentrer… c’est le genre de journées auquel je repenserais dans quelques temps avec mélancolie…

Publié par ailevoyage

Blog Voyage

16 commentaires sur « Randonnée au Pic Saint Loup »

  1. Très bon article on si croirais et heureusement car la montée est assez Dur d’après ce que je lis même avec de la bonne volonté, donc Merci de nous faire vivre cette belle journée de randonnée au Pic Saint Loup

    Aimé par 1 personne

  2. Je viens de découvrir votre blog, et j’adore !!
    Les photos sont magnifiques, et ça donne super envie ! Peut-être aurai-je la chance d’aller au Pic Saint Louis bientôt ?!
    Merci beaucoup,
    belle journée à vous.

    Aimé par 1 personne

      1. Avec plaisir et n’hesitez pas à aller voir mon petit univers ! En tous cas, les photos donnent tellement envie que j’irais peut-être bientôt…?!

        Aimé par 1 personne

    1. Une belle randonnée oui! La difficulté c’est la montée surtout ça grimpe pas mal au début et puis à la fin – niveau moyen elle est quand même faisable, mais c’est plus gérer la chaleur et la montée ☺️ ça reste accessible 😊

      Aimé par 1 personne

Répondre à lucievlp Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :