Une après-midi en tandem sur l’île de Ré

Et le voici, le dernier article qui clôture cette trilogie de cette courte semaine de vacances en septembre dernier. Après mes premiers pas à La Rochelle, ma nouvelle ville, et 24h passés sur la presqu’île d’Arvert, dans le sud du département, je vous fais découvrir une nouvelle partie de la Charente-Maritime ! Cette fois-ci, direction l’île de Ré. Et pas n’importe comment : en tandem ! Une première expérience qui nous a bien donné envie de louer plus souvent un tandem pour profiter de beaux paysages tout en pédalant ensemble.

Le village de La Flotte

L’île de Ré, situé à l’ouest de La Rochelle, est la quatrième plus grande île de France métropolitaine (32 km de long pour 5 de large). Elle est composée de quatre îlots, Ré, Loix, Ars et Les Portes, qui se sont collés les uns aux autres au fil du temps. Elle est réputée pour ses jolies plages et maisons blanches aux volets bleu et vert pastels, sa douceur de vivre, son charme typique et ses marais salants.

Rivedoux

Pour s’y rendre, rien de plus simple : depuis La Rochelle, un grand pont rejoint l’île depuis 1988 jusqu’à Sablanceaux, la pointe est de l’île. Cependant, le pont est payant : il vous faudra débourser pas moins de 16 euros en haute saison et 8 euros le reste du temps, pour un aller retour. Une option que je ne vous recommande pas vraiment, sauf si vous ne venez pas de La Rochelle et que votre temps est limité. En dehors de cela, le pont est gratuit pour les piétons et les cyclistes. De plus, le meilleur moyen pour découvrir l’île selon moi, c’est à vélo : l’île de Ré est le paradis des cyclistes. En tout, c’est pas moins de 110 kilomètres de pistes cyclables qui traversent l’île. De quoi faire de belles balades entre océan et forêt de pins maritimes ! Mais à pied, découvrir l’île est aussi très chouette, je vous en reparlerais dans un prochain article car nous y sommes retourné depuis, cet hiver.

Bref, le meilleur moyen pour découvrir l’île de Ré, c’est de prendre son temps et de privilégier des moyens de locomotion doux. L’occasion de tester le slow travel et de se mettre au vert !

L’abbaye des Châteliers

Pour la petite histoire, on voulait de base prendre les vélos pour aller jusqu’à l’île de Ré, en traversant le pont. Mais en descendant à la cave, ils avaient les pneus dégonflés suite à notre balade à vélo à Chef de Baie. Donc plan B : on s’en va place de Verdun, en plein centre de La Rochelle, pour prendre le bus 3 Nouvelle Aquitaine qui mène à l’île de Ré. Pour 3 euros 60 par personne, vous avez votre aller retour La Rochelle – Île de Ré. Vraiment rentable contre les 16 euros que nous aurions dû payer à cette époque avec voiture (que de toute manière, nous n’avions pas ahah) ; le seul inconvénient, c’est qu’il n’y a pas pas de bus toutes les heures, et qu’il faut bien regarder les horaires en avance pour ne pas se retrouver bloquer sur l’île de Ré ou devoir repartir à pied ! Tout est question d’organisation disons. Mais cela reste un super moyen de découvrir l’île facilement et à moindre coût.

Nous avons décidé pour cette première visite de nous arrêter dès la sortie du pont – à Sablanceaux donc. Vous pouvez aller jusqu’au bout de l’île avec le bus, mais il vous faudra compter une heure de trajet en tout!

Une fois que le bus nous a déposé à Sablanceaux, nous avons pu loué directement un tandem chez Ré’ Motion juste en face de l’arrêt de bus, en bas du pont. Nous avions payé 22 euros pour une location de 13h à 18h30 environ.

notre super tandem

On a adoré l’expérience en tandem, le fait de pourvoir discuter en même temps, ce que ne permet pas vraiment deux vélos. On a vraiment envie de réessayer une prochaine fois, sur l’île de Ré ou ailleurs ! Cependant, je ne recommanderais pas l’expérience à tout le monde car conduire un tandem nécessite plusieurs choses : bien s’entendre avec son partenaire, avoir le même rythme (si l’un a l’habitude de rouler plus vite que l’autre ou inversement, cela peut être frustrant), et bien communiquer pour coordonner ses mouvements (sinon c’est la chute). Il faut plus anticiper ses mouvements qu’un vélo classique, en particulier les virages et le moment où l’on monte en selle, et la distance de freinage est plus élevée. On était trop fiers parce qu’on a direct pigé la technique (et pourtant je ne suis pas douée, surtout à vélo, mais ça va mieux maintenant à force d’en faire cette année, merci La Rochelle!)

en se promenant dans les rues de Rivedoux

Rivedoux

Quand on a pris le tandem, il était aux alentours de 13h ; on a pédalé jusqu’à Rivedoux, le village le plus proche. On n’avait pas pris de repas pour le midi : terrible erreur. 6 euros pour une petite pizza hyper grasse dans une boulangerie. On a retenu la leçon, maintenant ce sera pique-nique à chaque fois. Et oui, si vous ne le saviez pas, l’île de Ré est plutôt réputé également pour sa vie chère ! Cela nous a permis toutefois de nous promener dans les rues de Rivedoux et de découvrir ce premier village, qui nous accueille à la sortie du pont, premier regard sur l’île de Ré

On s’est posé face à l’océan et au pont ; c’était marée basse et c’était joli, il y avait des bateaux penchés sur le sable.

Abbaye des Châteliers

Après ça, on a repris le tandem et on a roulé en direction du prochain village : La Flotte. On est passé par un petit bois, c’était super mignon et reposant, vraiment un air de vacances ! A une intersection, au lieu de continuer vers le village directement, nous avons roulé jusqu’à l’abbaye des Châteliers.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour cette abbaye ; déjà de base, je suis très sensible à tout ce qui est patrimoine bâti, notamment les châteaux et abbayes, mais celle-ci dégage une atmosphère particulière, car elle est en bonne partie détruite. On peut aisément s’imaginer les événements qui ont pu s’y dérouler, surtout quand on connaît un peu l’histoire du département : elle a été victime des Anglais, les ennemis les plus importants sur le littoral charentais, et des guerres de religions, comme le reste du département, protégé au maximum par sa « ceinture de feu » formée par les fortifications du littoral.

Bon à savoir : le Musée du Platin, à La Flotte, propose des visites guidées de ce magnifique édifice en ruines. Une visite qui me tenterait bien !

Un peu plus loin, vous pourrez visiter le Fort de la Prée. On a roulé jusque là-bas pour le voir, mais on s’est gardé la visite pour une prochaine fois. Il a été construit au début du XVIIe siècle, pour agir comme contrôle face à La Rochelle qui était protestante. Par la suite, Vauban l’a modifié pour protéger les côtes charentaises contre les envahisseurs.

La Flotte

On a rebroussé chemin, en direction de La Flotte cette fois. Arrivés sur la plage, on a attaché le vélo pour partir se baigner une dizaine de minutes et se poser sur le sable pour faire une petite pause avant de remonter en selle.

J’ai bien aimé ce joli endroit, et le fait de pouvoir s’arrêter comme ça où on le souhaite quand on le souhaite !

On a traversé La Flotte à pied ; j’ai bien aimé l’ambiance estivale, le petit port et les cafés, j’ai trouvé le centre-ville de ce village super mignon ! La Flotte est d’ailleurs classé parmi les plus beaux villages de France et détient le label « Villages de pierres et d’eau ». Je m’y serais bien arrêté pour m’installer à une terrasse au soleil.

Plage de Gros Joncs

On a repris le vélo en direction de Saint Martin mais il était déjà tard (environ 16h) donc on a pédalé pour rejoindre la plage de Gros Joncs, notre dernière étape. A savoir qu’on a fait vraiment l’itinéraire au feeling, au fil de nos envies, on avait vraiment rien prévu en avance ! Un peu comme toute la semaine !

Arrivés à la Plage de Gros Jonc, on s’est arrêté pour boire un verre au restaurant la Grillerade ; pratique pour se désaltérer après avoir pédaler pendant des kilomètres! On est parti sur la gauche à la recherche d’un chemin avec vue sur la plage et l’océan mais tout ce qui pouvait y mener était protégé par mesure de sécurité. Après ça, on est allé sur la plage mais là c’était la grosse déception : une plage blindé de monde, tout ce qu’on déteste. On a décidé de repartir direct. On espère y retourner une prochaine fois pour en profiter, mais clairement plus en été !

Plage de Sablanceaux

On a repris le tandem jusqu’à la plage de Sablanceaux, pour rendre les vélos. A la fin, on commençait à en avoir un peu marre, les derniers kilomètres entre Sainte Marie et Rivedoux n’étaient pas très agréables, la piste cyclable est juste à côté de la route. En dehors de ça, les routes étaient plutôt agréables !

Au total, nous avons fait plus de 20 kms a vélo, un exploit pour moi ! Cela m’a donné envie d’inclure plus le vélo dans mes futures escapades.  Affaire à suivre !

Pour bien terminer cette journée, on s’est baigné à la plage de Sablanceaux en attendant notre bus retour. J’étais pas hyper rassurée car il y avait de grosses vagues, et la vue n’était pas la plus sympa (vue sur le port de la Pallice, port commercial de La Rochelle), mais j’étais quand même contente de me baigner. 

Le bus retour était plein, et super en retard, on a cru qu’on allait devoir rentrer à pied ! Mais nous sommes bien rentrés 🙂


Et c’est la fin de cette trilogie d’articles car mon père et mon copain sont rentrés sur Montpellier le lendemain… Mais pas la fin de mes aventures en Charente Maritime ! Dites moi si vous aimeriez voir d’autres articles sur le coin, ou si vous avez des endroits à me conseiller ! En tout cas, je ne peux que vous conseiller de venir ASAP ici !

Et vous ? Vous connaissez l’île de Ré ? Vous avez déjà testé le tandem ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

Publié par ailevoyage

Blog Voyage

10 commentaires sur « Une après-midi en tandem sur l’île de Ré »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :