Que voir sur l’Île d’Oléron : côte Ouest

Saint-Denis-d'Oléron - Ile d'Oléron

Helloooo !

De retour sur le blog après six semaines d’absence ! Moi qui espérais vous écrire cet article un mois en arrière… En même temps, j’avais une bonne excuse qui m’a pris tout mon temps : mon mémoire de fin d’études ! Et oui, je suis trèeeeees fraîchement diplômée 🙂 De nouvelles aventures à venir… !

Puis je suis aussi partie à deux reprises en vacances, dont une semaine en Charente-Maritime !

Saint-Trojan-les-Bains - Ile d'Oléron
Saint-Trojan-les-Bains – Ile d’Oléron

Trêve de blabla, il est temps de vous parler de l’Île d’Oléron, au sein de cette série de cinq articles dédiés au bassin Marennes-Oléron.
Pour rappel, les articles précédents :

Comme l’île d’Oléron est une très grande île tout de même – la deuxième plus grande en France métropolitaine après la Corse ! – j’ai choisi de traiter dans cet article de la côte ouest, et dans le prochain de la côte est. Cela m’apparaissait d’autant plus pertinent que nous n’avions pas vraiment visité le cœur de l’île.
Sur la partie ouest de l’île, on retrouve au sud Saint-Trojan-les-Bains, station balnéaire accolée à une très grande forêt domaniale, Le Grand-Village-Plage, Vert-Bois et Dolus-d’Oléron. Vers le nord, le port de La Cotinière, Domino et le Phare de Chassiron sont les secteurs les plus connus. La côte ouest est bordée de plages tout le long : il s’agit du prolongement de la côte sauvage, à quelques kilomètres de là.

Plage de Gatseau- Ile d'Oléron
Plage de Gatseau- Ile d’Oléron

Pour rappel, nous avons visité la Lumineuse en tandem – on vous recommande vraiment d’en faire de même ! D’ailleurs, on est parti il y peu pour quelques jours en tandem, cette fois-ci en itinérance sur la Loire à Vélo !

Sur la partie ouest, l’Île d’Oléron possède beaucoup de pistes cyclables : il y en a notamment une qui va de Saint-Trojan-les-Bains, tout au sud de l’île, jusqu’au phare de Chassiron, tout au nord de l’île, en passant par des villages, et en longeant le littoral. Nous avons emprunté ce parcours en deux jours différents : une première fois du Grand-Village-Plage à la plage de Gatseau (Saint-Trojan-les-Bains), et la deuxième fois de la Plage de la Rémigeasse à la Plage de Chaucre.
Nous avons plus apprécié la partie au niveau de Saint-Trojan, où l’on est dans une superbe forêt de pins maritimes, que la deuxième balade. En effet, on était un peu déçu par le parcours, puisque tout le long, nous n’apercevons pas l’océan et la plage, qui est cachée, et on roule juste à côté de la route sur toute cette partie. Bien sûr, il y a plusieurs endroits où accrocher son vélo pour profiter de la plage, mais par rapport à ce que l’on nous avait dit, on pensait que l’on verrait la côte tout du long.

Passons plus en détails sur chaque lieu et commune, en partant du sud vers le nord.

Saint-Trojan-les-Bains

Situé dans le Sud-Ouest de l’île, il s’agit d’une jolie station balnéaire avec de belles villas en front de mer datant de la Belle Époque et de jolies ruelles fleuries dans son cœur de ville. Tout contre se trouve une très belle forêt domaniale, de près de 1900 hectares, toute de pins maritimes. Bref, le cliché des vacances à la mer ! 🙂
Ce village est tout comme Brouage labellisé village de Pierre et d’Eau.

On a aimé passer toute une journée à Saint-Trojan-les-Bains et dans ses alentours. On a pu profiter notamment de sa petite plage qui est agréable pour se poser et se baigner, car à l’abri du vent et ne présentant pas de vagues. De plus, les villas Belle Époque juste derrière la digue ajoutaient du charme à cette baignade improvisée.

Eglise de Saint-Trojan-les-Bains

L’église de Saint-Trojan-les-Bains est très imprégnée par l’activité des marins : on peut y voir des maquettes de navires, des tableaux sur le thème de l’océan…

Plages de Gatseau et de Maumusson

C’est notre plage coup de cœur du séjour, avec celle de Soubregeon, tout au nord de l’Île. Bordée par les pins maritimes qui y ont été plantés dans les années 1820 afin de fixer les dunes, la plage de Gatseau offre une large vue sur la Côte Sauvage en face. Elle est située quasi à l’extrémité sud de l’île, et il y a très peu de vagues puisqu’il s’agit d’une baie.

Cependant, si vous souhaitez vous aventurer vers l’Ouest, et accéder à la plage de Maumusson, ce que je vous recommande pour découvrir ces beaux paysages sauvages, il vous faudra marcher une quinzaine de minutes pour arriver sur l’autre rive. De l’autre côté, et c’est valable pour toute la zone qui se situe hors de la plage surveillée, la baignade y est strictement interdite, en raison de son dangereux pertuis de Maumusson, où de nombreux navires se sont échoués à cause du fort courant. Par contre, même si la baignade y est prohibée, l’endroit est idéal pour se promener sur le sable : il n’y a presque personne qui s’y rend en dehors des horaires du Petit Train, vous aurez la plage peut-être pour vous seuls ! Attention cependant aux nids d’oiseau avant de vous installer, c’est un lieu très apprécié pour y faire leur nidification vu qu’il n’y a pas grand monde.

Si vous vous êtes aventurés à l’Ouest, il vous faudra tout de même être vigilants concernant la marée : vous pourrez vous retrouver dans l’eau au moment d’amorcer le retour vers la plage de Gatseau et son grand parking sous les pins.

Un petit défaut de la plage de Gatseau, c’est que l’eau y est assez fraîche et il faut tout de même être vigilant vis-à-vis du courant. Malgré cela, c’est l’endroit où l’on peut voir le plus nettement la proximité entre la pointe de Gatseau et la pointe espagnole.

Chose amusante : vous pouvez vous rendre à la plage en petit train, sur de vrais rails ! En effet, le Petit Train de Saint-Trojan dessert la plage de Gatseau et celle de Maumusson.

Sur la plage de Gatseau, on trouve également une plaque commémorative : lors de la Seconde Guerre Mondiale, cette plage a joué un rôle important localement, puisque des troupes françaises y ont débarqué en avril 45 lors de l’Opération « Jupiter », afin de libérer Oléron des Allemands. Un débarquement périlleux puisqu’il leur a fallu passer par le dangereux Pertuis de Maumusson.

Small tip pour les vanlifers et campingcaristes : son parking en fait un excellent spot dodo !

Si vous venez à vélo à la Plage de Gatseau, vous aurez également l’occasion de traverser le Marais des Bris.

Grande Plage

Très appréciée des surfeurs, Grande Plage, comme vous pouvez vous en douter, est une longue plage. On a aimé y rester une petite heure avant de remonter en selle, et regarder les surfeurs s’exercer dans les vagues. Grande Plage ressemble beaucoup aux plages de la Côte Sauvage, à quelques kilomètres de là, mais notre préférence reste tout de même pour la Côte Sauvage, sur le continent, pour laquelle on a eu un vrai coup de cœur quelques mois plus tôt.

Pour rejoindre Grande Plage, le parcours à vélo est superbe puisque l’on emprunte des sentiers au sein de la forêt de pins.

Grande Plage à Saint-Trojan-les-Bains - Ile d'Oléron
Grande Plage à Saint-Trojan-les-Bains – Ile d’Oléron

Zone de marais

Depuis la voie cyclable, on peut remarquer les marais situés entre Saint-Trojan-les-Bains et Grand-Village, qui sont très vastes et dont on reconnaît bien l’identité du bassin Marennes-Oléron, avec les outils de travail disposés, les cabanes, ses salines…

Saint-Trojan-les-Bains - Ile d'Oléron
Saint-Trojan-les-Bains – Ile d’Oléron

Le Grand-Village Plage

On ne s’est pas arrêté au Port des Salines par manque de temps, mais y faire un tour en barque à la découverte des marais salants nous a semblé une activité plutôt sympa. Il y a également un écomusée à visiter.

Port des Salines -Grand-Village - Ile d'Oléron
Port des Salines -Grand-Village – Ile d’Oléron

Plage de Vert-Bois

La Plage de Vert-Bois est une autre plage réputée pour le surf. Encore une fois, on s’est posé pour regarder le manège des surfeurs dans les vagues !

Plage de la Rémigeasse

Nous avons fait un mini arrêt à cette plage, où les petits bateaux amarrés me rappellent les plages en Grèce ou encore en Espagne. C’est une plage où les familles apprécient venir.

La Perroche à Dolus d’Oléron

En faisant un mini-détour, on a découvert ce prieuré ; on en a profité également pour faire un tour dans le hameau qui était plutôt mignon.

Port de La Cotinière

Le Port de la Cotinière est le sixième port de pêche artisanal à l’échelle nationale, et le premier en Charente-Maritime. Récemment, et c’est le cas lorsque nous y étions, des travaux ont eu lieu pour créer une nouvelle criée, plus moderne.

On trouve au niveau du port beaucoup de restaurants, cafés, boutiques, mais aussi des cabanes dans la zone dite l’ancienne criée, où l’on retrouve des poissons, crustacés, et des fish and chips à la vente.

A la Coti, comme disent les locaux, on a été impressionné par le nombre de goélands qui tournent dans le port ! Il est intéressant de s’y arrêter quelques instants pour regarder les va-et-vient des bateaux quittant et rentrant au port, tout en dégustant une bonne glace.

Plage de la Biroire

Cette plage se situe à proximité du Port de la Cotinière. On remarque qu’à marée basse, elle est idéale pour la pêche à pied.

Plage de la Menounière

Une autre plage où des bateaux sont amarrés, et où il fait bon se promener ou se prélasser.

Plage de la Menounière - Ile d'Oléron
Plage de la Menounière – Ile d’Oléron

Domino

Domino est un petit village authentique comme on les aime : un petit café où les locaux aiment venir, un air de vacances et de tranquillité, à quelques pas de l’océan. Et puis, de nombreuses vignes à son entrée.

Plage de Chaucre

On a roulé en tandem jusqu’à cette plage avec une vue magnifique sur le Phare de Chassiron. Son eau bleutée nous a vraiment plu !

Plage de Chaucre - Ile d'Oléron
Plage de Chaucre – Ile d’Oléron

Plage des Huttes

On a bien aimé faire une petite pause sur cette plage. Malheureusement, pas mal d’algues et l’eau y était très fraîche, donc pas de baignade…

Saint-Denis d’Oléron

Le jour où l’on a décidé de faire l’extrémité nord de l’île, on a suivi à vélo le balisage jaune de la randonnée du Phare de Chassiron, qui fait 14 km (PR 28 Marennes-Oléron, 3h 30 à pied). La randonnée est bien balisée, le point de départ est dans le centre de Saint-Denis, mais nous, on a commencé au point 6 du PR, au niveau du Grand Marais Papinaud. On a pu voir en chemin des vignes, et des lamas, avant d’arriver au village de Saint-Denis-d’Oléron, qu’on a apprécié visiter. On y trouve des venelles avec des quéreux, des roses trémières, et des belles maisons.

Faire la randonnée dans le même sens que nous permet de manger au niveau du phare et de finir par les plages en début d’après-midi !

Plages autour du phare de Chassiron

Les couleurs de l’eau étaient magnifiques, on a adoré visiter le nord de l’île. Surtout que l’on s’attendait à être déçus vu que le proprio de notre Airbnb nous avait dit « bof le nord, y’a rien à voir, le sud c’est le plus beau » ; on voulait vérifier par nous-même, et bien, on a tellement bien fait ! Les plages du nord de l’île d’Oléron possèdent une belle vue sur La Rochelle et l’Île de Ré ; sur les photos, il s’agit de la plage de la Morelière, et la dernière photo a été prise en partant du Phare de Chassiron, en direction de la Plage des Huttes.

Phare de Chassiron

On est arrivé au phare de Chassiron au moment du déjeuner, on a choisi d’y pique-niquer. Il y avait beaucoup de monde, c’est un lieu très fréquenté, avec beaucoup de restaurants et boutiques attrape-touristes ; nous avons préféré nous en éloigner un peu et manger face à l’océan au niveau d’un blockhaus.

On n’a pas voulu visiter le phare cette fois-ci ; moi, j’ai eu l’occasion d’y retourner et d’y monter plus tard dans l’année dans le cadre de mes cours de master (c’est la classe, non ?!)

On a adoré se balader dans les jardins du Phare de Chassiron ; la scénographie des jardins en forme de rose des vents (que l’on remarque vraiment depuis le phare en fait) est super chouette et il y avait des jeux à questions (Oui, j’adore les jeux à questions !! Am I weird ? )

Ce phare a été construit car beaucoup de naufrages ont eu lieu avant ici ; c’est une zone dangereuse, notamment avec le rocher d’Antioche sur lequel s’échouent les navires.

Dans les années 20, le phare a été peint avec des rayures blanches et noires pour le différencier de celui de l’Île de Ré pour les marins.

Où manger ?

Les Grenadines

On a tellement aimé cette adresse située à Saint-Trojan-les-Bains qu’on y est allé deux fois : la cuisine est bonne, et les propriétaires agréables. Les produits sont de qualité, et les plats assez variés : il y a plusieurs choix végétariens, ce qui est parfois difficile à trouver sur une île ostréicole ! Un bon rapport qualité-prix également !

Au Port de la Cotinière

Pour un délicieux Fish & Chips, rendez-vous à la cabane le Merluchon. Située dans l’ancienne criée, les clients se pressent et font la queue pour déguster ce bon merlu ! Il vous faudra compter en général une trentaine de minutes pour l’avoir entre vos mains. Ensuite, je vous conseille de manger face au port, tout en faisant attention aux goélands qui essaieront de vous en piquer des bouts !

Fish & Chips au port de la Cotinière
Fish & Chips au port de la Cotinière

Au Glacier les Tamarins, nous avons pu manger de bonnes glaces : amarena/violette pour moi, et noisette/citron pour mon copain.

Glace au port de la Cotinière
Glace au port de la Cotinière

J’espère que cet article sur l’île d’Oléron vous aura plu, tout comme les précédents ; pour ma part, j’adore vous partager les lieux que j’ai découverts et appréciés. On se retrouve la semaine prochaine pour l’article sur la côte Est !

Publié par ailevoyage

Blog Voyage

11 commentaires sur « Que voir sur l’Île d’Oléron : côte Ouest »

Répondre à Perret Marie-Pierre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :